Industries et greenwashing

Les dessous de l’industrie cosmétique

De nos jours, les consommateurs sont de plus en plus exigeants en terme de cosmétiques et recherchent davantage de produits BIO. Ces derniers s’interrogent donc sur les pratiques de l’industrie cosmétique et peuvent parfois douter de leur honnêteté notamment au niveau du marketing.

En effet, plusieurs produits se veulent naturels mais contiennent parfois encore trop d’ingrédients polluants bien que leur packaging affirme le contraire.

Entre information, désinformation, marketing douteux ou encore Greenwashing, nous allons décrypter les dessous de l’industrie cosmétique.

Le marketing sur la naturalité n’est pas garant de sûreté

Etant donné que les consommateurs recherchent de la naturalité, les marques de cosmétiques misent tout sur cette tendance et prônent le naturel coûte que coûte.

Pourtant, il est nécessaire de faire attention au Greenwashing. En effet, cette pratique consiste à faire passer un produit comme sain alors qu’il ne l’est pas totalement. En français, ce terme se traduit par « éco-blanchiment ».

Pour des raisons commerciales, les marques de cosmétiques vont donc diffuser cette image écologique et engagée. Cela fonctionne car il y a un réel problème de désinformation du côté des consommateurs. Ils auront tendance à penser que des produits se voulant naturels seront meilleurs pour leur peau et pour l’environnement alors que cela est faux. Parfois, les ingrédients naturels sont même plus mauvais que les ingrédients synthétiques. Nous pouvons prendre l’exemple de l’huile de coco. Au premier abord celle-ci peut sembler naturelle et responsable mais la réalité en est toute autre. En effet, cette huile est très polluante pour l’environnement, notamment au niveau de son processus de fabrication, de son acheminement et s’avère également comédogène pour la peau.

Par ailleurs, cette forte demande de produits naturels va engendrer une hausse de la production. Qui dit plus de production dit aussi plus de pollution, ce qui est forcément mauvais pour l’environnement.

Enfin, quelques marques utilisent des slogans comme par exemple « sans paraben » pour prouver que leurs ingrédients ne sont pas nocifs. Pourtant, cette pratique ne suffit pas à attester de la qualité et de la naturalité du produit.

Ne pas être trompé par le Greenwashing

Comme vu précédemment, les slogans comme « sans », « 0% de » ne justifient pas que la composition du produit est naturelle. Pour être sur que la composition est saine, il faut bien lire toute la liste INCI. L’Association Slow Cosmétique par exemple propose des astuces pour bien décrypter les listes d’ingrédients.

L’ordre des ingrédients dans la liste de la composition d’un produit est un élément révélateur de sa naturalité et de son efficacité. En effet, les ingrédients situés en début de liste sont ceux dont le pourcentage est le plus élevé alors que les ingrédients placés à la fin ont un pourcentage très faible. Certaines marques pourront donc mettre en avant sur leur packaging des ingrédients attractifs et naturels comme l’aloé verra alors que son pourcentage sera minime et n’aura pas de réels effets sur la peau.

Un magasin à l’aspect naturel ne propose pas forcément des produits BIO. Il ne faut donc pas se laisser avoir par le marketing en point de vente mais plutôt se concentrer sur la composition des produits proposés par l’enseigne.

Enfin, il faut être vigilant au niveau des logos et certifications BIO. Certaines marques ont tendance à « s’auto-labelliser » mais rien ne prouve que leurs produits sont BIO ou naturels. Voici la liste des labels les plus courants et auxquels vous pouvez faire confiance : Ecocert, Qualité France, Nature et Progrès ou encore Cosmebio.

Simplifier les explications des ingrédients n’est pas signe de transparence

Les listes d’ingrédients de produits cosmétiques sont parfois très longues, incompréhensibles et avec des noms à rallonge, ce qui fait que le consommateur est souvent perdu. Pourtant si la marque n’écrit pas entièrement le nom des ingrédients et les simplifie, elle ne respecte pas la règlementation à ce niveau. Le fait, « renommer » un ingrédient peu recommandé pour lui donner une image plus saine n’est pas une pratique vraiment légale et n’est donc pas signe de transparence envers le consommateur.

De plus, il ne faut pas oublier qu’un ingrédient utilisé de manière indépendante n’aura pas la même action que si on l’associe à une formule complète et que les caractéristiques de la peau ont également un rôle à jouer. Chacun n’aura pas la même réaction vis-à-vis d’un ingrédient.

L’exception des grands groupes

Les grands groupes de la cosmétique ont encore du mal à passer au BIO. Cela s’explique par des contraintes techniques. En effet, ces groupes travaillent à grande échelle ce qui rend l’approvisionnement en matières premières difficile à gérer. Par ailleurs, il faut respecter les cycles de la nature, parvenir à convertir leurs fournisseurs habituels au BIO et trouver un équilibre coût-formule adapté.

Néanmoins, certains groupes comme L’Oréal arrivent à se positionner sur le segment du BIO. Le groupe a lancé en France la marque « La Provençale Bio » qui reprend les codes de la formulation artisanale et de la naturalité. Cette gamme possède des labels d’organismes indépendants reconnus, est composée d’huile d’olive BIO de Provence et est commercialisée dans des emballages recyclables.

Pour aller plus loin

Vous l’aurez compris, le Greenwashing n’est pas recommandé surtout au niveau de la composition des produits ou encore du packaging. Les consommateurs doivent porter une grande importance à la formulation des produits et aux labels.

Cependant, pour des raisons techniques les grands groupes ont encore du mal à se positionner sur le BIO. L’intérêt pour elles serait donc de produire des produits BIO mais en de petites quantités par exemple pour mieux gérer l’approvisionnement des matières premières.

Par ailleurs, les consommateurs ont aussi leur part de responsabilité dans la dépollution de la planète et doivent faire attention à consommer moins ou simplement à consommer mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.