Utilisateur

Emballages éco-responsables, plus qu’une stratégie de communication pour les marques de cosmétiques ?

La crise sanitaire a totalement bouleversé les modes de consommation en terme de beauté. Les consommateurs se sentent de plus en plus concernés par leur impact environnemental. Par ailleurs, les nouvelles générations sont maintenant sensibilisées à l’importance d’une consommation meilleure, plus responsable et respectueuse de la planète. Cette génération est donc en quête de produits qui vont répondre à leurs attentes.

Face à cette évolution, nous pouvons observer deux choses. Les marques de cosmétiques déjà présentes sur le marché se tournent donc vers des packagings plus responsables et de nouvelles marques skincare voient le jour en proposant des solutions innovantes pour limiter notre impact environnemental : emballages recyclables, recharges, vrac… Ces jeunes marques ont pour objectif de soutenir les consommateurs dans leur désir de préservation environnementale.

En effet, sur les 28 pays européens, la France se place en 15ème position avec 65,7% de valorisation des déchets plastiques ce qui n’est pas vraiment positif.

Le concept du packaging recyclable

Un emballage éco-responsable est un acte incontestable du développement durable. Le développement durable va répondre aux besoins des générations actuelles sans priver les générations futures de matières premières et de qualité environnementale pour leurs propres besoins.

Un packaging qui s’inscrit dans une démarche responsable tout en réduisant son impact sur l’environnement doit répondre aux caractéristiques suivantes :

  • Bénéfique, sans danger et sain pour les individus et les communautés tout au long de son cycle de vie
  • Répond aux critères actuels en matière de performance et de coût
  • Extrait, fabriqué, transporté et recyclé en utilisant des énergies renouvelables
  • Fabriqué en utilisant des technologies de production propres, selon les meilleures pratiques
  • Fabriqué à partir de matériaux qui demeurent sains tout au long de leur cycle de vie
  • Physiquement conçu pour optimiser l’utilisation de la matière et de l’énergie
  • Peut être récupéré de manière efficace et utilisé dans des cycles biologiques et/ou industriels fermés

Des packagings écologiques dit biodégradable et compostable

Aujourd’hui, de plus en plus de matériaux sont utilisés dans la conception des packagings écologiques.

Tout d’abord le carton. Celui-ci est résistant et biodégradable à 80%. Les emballages à base d’amidon de maïs sont également biodégradables. Régulièrement utilisé, le plastique biodégradable se décompose à la lumière du jour et représente donc une alternative au plastique classique. En effet, le plastique est le troisième dérivé du pétrole, ressource non renouvelable. 200 millions de tonnes de ce plastique sont utilisées chaque année sur Terre. Ce plastique est contaminant et non biodégradable.

Il est par ailleurs important de faire la différence entre un packaging biodégradable et un packaging compostable. Les matériaux biodégradables sont constitués de déchets d’organismes vivants. Il va se décomposer sans laisser de trace nocive dans l’environnement. Un emballage compostable quant à lui est également biodégradable mais si l’on prend en compte certaines conditions. Il doit être mis dans une infrastructure dédiée au compost industriel.

Enfin, un emballage fait à partir de matériaux recyclés n’est pas forcément recyclable et inversement.

Dans le secteur des cosmétiques de plus en plus de marques s’inscrivent dans une démarche responsable en optant pour des packagings recyclables, afin de répondre aux enjeux environnementaux actuels.

 
 

Les marques de cosmétiques qui ont opté pour les emballages recyclables

La Roche-Posay

Déjà présente sur le marché cosmétique depuis de nombreuses années. La Roche-Posay fait tout pour réduire l’impact environnemental des emballages de ses produits. Tout d’abord, elle utilise un emballage minimaliste. En 2016, elle a utilisé 23,5 tonnes de matériaux recyclés dans ses flacons en verre et ses tubes en plastique. En 2012, La Roche-Posay a reçu le prix de la réduction des emballages et de l’innovation, prix décerné par les organismes français du recyclage Eco-Emballage et Adelphe. Elle a aussi commencé à utiliser de moins en moins de papier dans ses emballages en supprimant les notices et en imprimant les informations essentielles sur l’emballage lui-même. Enfin, depuis peu, elle innove avec un packaging éco-responsable nouvelle génération : un tube composé en partie de carton. Ce nouvel emballage présente une empreinte carbone plus faible et une utilisation de plastique réduite de 45% par rapport à des solutions existantes.

La Crème Libre

Cette marque de cosmétiques a été lancée lors d’une campagne Ulule. Leur principe est de prôner un soin rechargeable tout en laissant la liberté de choisir le contenant et le contenu. Leur packaging se présente sous forme de pot en béton naturel (y compris les pigments), fabriqué avec du sable, du ciment, de l’eau et rechargeable grâce à des capsules de soins. Le consommateur peut choisir son pot (8 couleurs proposées) et sa recharge : nettoyants, exfoliants, démaquillants et soins. Les produits sont formulés sans ingrédients controversés, 100% naturels et Made In France. Ces packagings s’inscrivent dans une démarche de préservation de l’environnement mais aussi d’économie circulaire. En effet, ils sont réalisés à la main par un artisan en Champagne Ardennes, sont composés de matières naturelles, sont biodégradables et très résistants.

Love Beauty and Planet

Cette marque de cosmétiques que l’on peut notamment retrouver en GMS à lancé une nouvelle gamme « Vague d’Hydratation » qui s’engage à lutter contre la pollution. Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans dont 80% d’origine terrestre. Face à ce constat alarmant, la marque a choisi de créer des emballages en recyclant les déchets trouvés sur les plages du littoral asiatique. Ce procédé est justement expliqué en détail sur leur site internet : « Après avoir été récolté, le plastique est ensuite empaqueté. Puis il est trié et lavé avant d’être transformé en granulés. C’est à partir de ces granulés que sont fabriquées les bouteilles de la nouvelle gamme Vague d’Hydratation. »

Soap Bottle

La designeuse Jonna Breitenhuber est à l’origine d’un tout nouveau concept innovant : la Soap Bottle. C’est une bouteille fabriquée à partir de savon solide et qui contient du savon liquide ! Ce packaging original transforme l’emballage en produit utilisable. Le savon est en effet biodégradable car produit à partir de ressources naturelles. Le contenu de la bouteille en savon solide va pouvoir servir par la suite de savon pour les mains ou être transformé en produit de lavage. Cette invention casse un peu les codes des packagings actuels car il fini par disparaître complètement. La marque a par ailleurs remporté le Green Product Award en 2019.

Limites de ces packagings

Ces packagings ont un impact extrêmement positif sur l’environnement mais peuvent parfois représenter certaines limites.

En effet, cela engendre des contraintes au niveau de la chaîne de production et de la logistique (emballage, conditionnement, expédition). Il faut pouvoir calibrer les machines voire faire des investissements supplémentaires, former le personnel ou passer par des prestataires ce qui va engendrer des sur coûts. Il peut aussi y avoir des problèmes de sur stock. Par ailleurs, en utilisant des matériaux responsables, le coût final du produit sera sûrement plus élevé. Il y a également des contraintes environnementales au niveau de la conformité du produit (tenue du produit, coloration). De plus, certains packagings de ce type ne sont pas toujours résistants et peuvent parfois se casser comme dans le cas des Soap Bottles.

Mais n’est-il pas nécessaire de faire certaines concessions quand nous avons pour objectif de préserver la planète ?

Pour aller plus loin

Les emballages recyclables en cosmétique sont donc aujourd’hui essentiels d’une part pour répondre aux enjeux environnementaux et d’une autre part pour répondre aux besoins de consommateurs.

Pourtant ce concept est encore peut répandu. Ces packagings se présentent plus sous la forme d’idées, de concepts innovants ou se retrouvent dans des concept-stores, chez des artisans.

Il est donc important de démocratiser l’utilisation des emballages recyclé auprès des marques de cosmétiques.

En tant que consommateurs nous avons également notre rôle à jouer. En augmentant notre consommation de packagings de ce type, les marques auront tendance à accélérer leurs processus concernant l’éco-responsabilité de leurs emballages.

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *