Comment les pharmacies responsables augmentent leurs ventes ?

Dans de nombreuses entreprises, la RSE soit Responsabilité Sociétale et Environnementale se développe. Mais qu’en est-il des pharmacies ? Suite à la pandémie mondiale du Covid-19, les modes de consommation ont totalement été bouleversés. Les consommateurs se préoccupent de plus en plus de leur impact environnemental mais aussi de leur santé. Le fait de savoir qu’une officine s’inscrit dans une démarche responsable tant au niveau de ses produits que de ses process va rassurer le client.

La mention « Pharmacie Engagée Green » par exemple s’étend progressivement dans le réseau de pharmacies. Le fait qu’une officine soit dotée d’un label de ce type va améliorer son renom ainsi que sa popularité.

L’entreprise Maillon Vert, fondée par un pharmacien permet aux entreprises de devenir éco-responsables et socialement solidaires en améliorant leurs performances économiques. Selon elle, 25% des clients sont prêts à changer pour une pharmacie plus verte qui va proposer des services similaires. Par ailleurs, plus de 50% des clients changeraient de pharmacie bien que celle-ci soit plus loin.

Les pharmacies vers une démarche de RSE

Aujourd’hui, les pharmacies cherchent à jouer un rôle dans la réduction de leur impact environnemental. L’objectif pour ces dernières est d’inclure à leur activité des enjeux en lien avec leur responsabilité environnementale et sociétale.

Cela englobe différents points :

  • La responsabilité au niveau de la santé
  • La responsabilité sociétale
  • La responsabilité environnementale

Concernant l’aspect environnemental, celui-ci est lié à l’impact de l’activité de la pharmacie sur l’environnement notamment sur tout ce qui va toucher au gaspillage. Pour cela, les pharmacies qui se veulent vertes doivent s’engager au quotidien sur différentes notions : la gestion des déchets, la qualité de l’air, l’eau, l’énergie ou encore les achats.

L’environnement n’est pas le seul point à regarder pour qu’une pharmacie puisse obtenir un label qui va la catégoriser comme responsable. En effet, elle doit aussi porter ses efforts sur tout ce qui va se rapporter au bien être humain tant au niveau de sa patientèle que de ses collaborateurs. Le pharmacien joue un rôle de conseiller et fait de la prévention auprès de ses patients. Il va alors devoir se montrer innovant en accompagnant ses patients au quotidien sur leur mode de vie. Ce suivi peut par exemple se traduire par l’organisation de journées préventives sur le thème de la santé, de l’alimentation ou encore des bénéfices du sport. Enfin, les pharmacies souhaitant s’impliquer au niveau de leur RSE vont devoir lutter contre la discrimination à tous niveaux ou bien porter attention à l’équité des salaires.

Nous pouvons prendre l’exemple de la Pharmacie de la Lèze en Ariège qui depuis 2015 est engagée dans une démarche de développement durable.

Les moyens à mettre en place pour rendre sa pharmacie responsable

Comme expliqué précédemment, pour qu’une officine s’inscrive dans une démarche de RSE, elle doit prendre en compte l’aspect environnemental et sociétal.

Par rapport à l’environnement, les pharmacies vont devoir faire attention à leur gaspillage en terme d’eau, d’électricité ou encore de chauffage. Cela va forcément engendrer des investissements financiers comme l’installation, d’un meilleur système de chauffage, d’une isolation plus performante ou encore d’ampoules basse consommation.

Ce gaspillage ne concerne pas uniquement le personnel mais aussi la clientèle. Les officines peuvent donc installer des systèmes de consignes pour rapporter les produits consommés afin de les remplir à nouveau, mettre à disposition des sacs en papier et proposer une grande majorité de produits BIO et responsables. Par ailleurs, elles peuvent aussi développer le recyclage de médicaments périmés par l’intermédiaire de l’entreprise Cyclamed ou de cosmétiques usagés en installant des bornes prévues à cet effet. Terracycle par exemple propose des bornes de recyclage pour les entreprises et Le Pavé recycle les matériaux plastiques pour les transformer en mobilier. Ce mobilier peut être adapté aux pharmacies (comptoirs, tabourets, étagères) et a un coût d’achat moins élevé pour les pharmaciens.

La partie sociétale est également très importante. L’objectif pour les pharmacies est d’adopter des règles afin de favoriser l’égalité des chances, des salaires, de lutter contres toutes les discriminations ainsi que d’instaurer une ambiance favorable au travail et au bien- être des salariés.

Aujourd’hui, beaucoup de pharmacies font appel à des groupements pour obtenir des engagements commerciaux mais également des outils de communication. L’inconvénient est qu’en terme de branding les pharmacies se ressemblent et ne se démarquent pas. Il est pourtant essentiel d’avoir une identité différentiente. Pour communiquer sur cette démarche de RSE, les pharmacies peuvent par exemple accessoiriser leurs espaces avec des éléments de décorations (plantes vertes, pots d’apothicaire, mobilier éco-responsable..) pour que ces derniers correspondent à leur nouveau positionnement.

Le retour sur investissement

La mise en place d’une démarche responsable va certes engendrer des coûts financiers mais les pharmacies doivent saisir l’intérêt sur le long terme. Cela va permettre de répondre aux besoins et aux attentes des patients concernant leur impact sur la planète et leur santé.

Cet investissement représente tout d’abord des avantages en terme d’image. Les clients seront plus facilement séduits et rassurés par une pharmacie dite « verte » ce qui va leur donner envie d’acheter plus et d’y retourner régulièrement. Le bouche à oreille a aussi un rôle à jouer. Un client satisfait parlera d’une officine autour de lui de façon positive. Ce côté éco-responsable est aussi un élément de différentiation qui permet de se démarquer de la concurrence.

De plus, si les collaborateurs travaillent dans un établissement responsable avec un environnement sain leur satisfaction sera plus forte et leur motivation également. Cela va booster leur productivité et logiquement augmenter le chiffre d’affaire de la pharmacie à long terme.

Enfin, le fait de posséder un label et de s’inscrire dans une démarche RSE offre aux pharmacies un atout supplémentaire dans leurs négociations avec leurs prestataires de services ou avec leurs fournisseurs.

Conclusion

Les pharmacies ont donc tout intérêt à se positionner vers une démarche RSE.

Tout d’abord, cela aura un impact positif sur leur image, sur leur relation avec leurs collaborateurs et sur leur pouvoir de négociation avec leurs prestataires et fournisseurs.

Cette démarche est aussi un très bon outil de communication. La presse, les clients et le milieu officinal peuvent plus facilement s’intéresser à une pharmacie dite éco-responsable et ainsi communiquer là-dessus. Enfin, cela est également un bon outil RH car les valeurs et les engagements de la pharmacie pourront être mis en avant lors des processus de recrutement.

 

Sources

  • https://www.natura-sciences.com/sante/pharmacie-ecoresponsable-rse.html
  • https://pharmaciedelaleze.fr/developpement-durable/
  • https://www.leblogdupharmacien.fr/pharmacie-responsable-effet-de-mode-ou-mouvement-de-fond/
  • https://pharmaciedelaleze.fr/wp-content/uploads/2020/12/Le_Quotidien_du_Pharmacien_20201130110000-PHARMA-GREEN.pdf
  • https://www.maillon-vert.com/

Toute reproduction, intégrale ou partielle des éléments du site est interdite

sauf autorisation expresse et préalable de KéaBot