KéaBot

180 millions d’euros, c’est le montant des cosmétiques qui finissent à la poubelle

Chaque année, c’est 180 millions d’euros de produits d’hygiène et de beauté qui finissent à la poubelle sans avoir été utilisés !

Face à ce constat plusieurs lanceurs d’alertes se sont prononcés comme lors de l’émission Capital sur M6 de 2019 qui avait mis en lumière la très grande quantité d’invendus parmi les médicaments et la parapharmacie.

Mais l’enjeu est difficile quand le produit arrive à péremption. Il n’est pas aussi simple que de démonter une voiture pour en fabriquer une nouvelle avec des pièces usagées. Pour les cosmétiques, une fois ouvert la réglementation n’autorise pas la revente entre les particuliers. C’est pourquoi, afin de lutter contre le gaspillage, l’un des axes serait l’achat d’un produit avec une date courte afin de favoriser l’économie circulaire et ainsi augmenter la durée de vie de ces produits.

Chez KéaBot, nous avons compris l’importance de lutter contre le gaspillage en proposant de sauver des soins anti-gaspi que sont des produits avec des dates courte, abîmés ou en sur-stock.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.